Adam Skiredj, lauréat 2017 du Prix Régnier de la Chancellerie des Universités de Paris

De Léa Remaud

 

La Chancellerie des Universités de Paris a pour vocation de contribuer au rayonnement de la recherche des universités. A ce titre, elle distribue chaque année des prix provenant de dons et de legs consentis à l’ancienne Université de Paris, afin de soutenir le fonctionnement de laboratoires universitaires et les travaux de jeunes chercheurs dans toutes les disciplines. Ces prix récompensent l’excellence de la valeur universitaire et scientifique d’une thèse de doctorat soutenue au cours de l’année civile précédant l’année d’attribution.

Cette année, Adam Skiredj, ancien thésard à la Faculté de Pharmacie, a reçu le Prix Régnier de la Chancellerie. Portrait d'un scientifique curieux...

Un scientifique passionné

Guidé par une passion de longue date pour les molécules présentant une activité biologique, Adam Skiredj a suivi un double cursus en pharmacie industrielle et chimie médicinale. Il a ensuite réalisé un doctorat en chimie sous la direction du Professeur Erwan Poupon avec pour objectif la synthèse biomimétique de substances naturelles complexes. Enfin, Adam Skiredj a complété son parcours par un MSc en management stratégique à HEC Paris.

Son envie de faire une thèse de recherche a germé des années plus tôt et s’est renforcée à mesure que son étude des sciences au sens large progressait. Plus concrètement, sa curiosité, sa passion pour la chimie des substances naturelles ainsi que sa volonté d’exploration et d’autonomie scientifique ont forgé sa volonté d’entreprendre ses recherches doctorales.

 

 

 

 

Le biomimétisme, toute une histoire !

Adam a été récompensé pour son sujet de thèse sur l"Accès rapide à de nombreux squelettes originaux par biologie : "auto-assemblage" biomimétique de structures polycycliques complexes".

Les substances naturelles sont produites par les êtres vivants et sont au cœur de l’évolution darwinienne. Ce sont la plupart du temps de « petites » molécules au regard des peptides et des protéines mais elles peuvent être caractérisées par une incroyable complexité moléculaire. Comprendre comment des architectures moléculaires hautement complexes se forment dans la nature est une des passions de l’équipe « Pharmacognosie et Chimie des Substances Naturelles » de l’Unité BioCIS à la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Sud : « C’est typiquement à cette tâche que nous nous sommes attelés dans le cadre de cette thèse en nous intéressant à des substances naturelles d’origine marine issues de coraux et d’éponges. Par une simple exposition à la lumière solaire dans un dispositif mimant les conditions d’ensoleillement de récifs coralliens peu profonds, des substances naturelles appelées dictazoles se sont formées spontanément à partir de petites briques moléculaires très simples. Mieux encore, nous avons montré que ces dernières pouvaient conduire par une cascade de réactions spontanées à des molécules (les tubastrindoles) tout aussi complexes. Nous pensons, et c’est un des aspects les plus passionnants, que ces substances naturelles pourraient se former de la même façon dans la nature. En cela, le biomimétisme trouve des applications aussi en chimie moléculaire et en chimie des substances naturelles ! »

Le projet a ouvert de nouvelles perspectives au laboratoire. Des projets de catalyse supramoléculaire sont actuellement développés qui sont directement en liaison avec les résultats obtenus par l’équipe pendant la thèse d’Adam Skiredj.

Une expérience enrichissante

Cette thèse lui a beaucoup apporté tant sur le plan professionnel que personnel. En effet, ce doctorat fut l’occasion de progresser dans un environnement international, de rédiger des publications répondant aux standards les plus exigeants, de réaliser plusieurs collaborations scientifiques et d’évoluer vers une fonction de chef de projet. Mais il y a plus important : l’aventure humaine ! Une vie intense pendant trois ans, faite de déceptions certes mais de bien plus d’excitation et de succès encore. Certains moments resteront gravés et sont autant de souvenirs communs d’un cercle d’amis précieux.

"Si je pouvais faire passer un message directement : je dirais aux étudiants passionnés de faire une thèse. La vie se vit pleinement et se consacrer à un domaine qui nous passionne est une chance pour l’esprit et le cœur. J’ajouterais que les compétences acquises sont extrêmement valorisables et que le diplôme de doctorat jouit d’une reconnaissance mondiale pour peu que l’on fasse preuve d’un minimum de créativité et d’engagement. Aux chercheurs, je dirais que l’entreprenariat est une chance, tout autant que la possibilité de conduire des recherches fondamentales et cela n’est pas paradoxal. Vous pouvez changer la société avec vos travaux, portez l’innovation jusqu’au bout, croyons en nos découvertes, fondons des startups, restons en dehors de notre zone de confort ! Aux décideurs : la recherche scientifique française est reconnue pour sa grande qualité. Il est urgent d’accroître son attractivité pour les jeunes talents, de donner les moyens d’agir aux chercheurs nouvellement recrutés, et d’une façon générale, de soutenir au maximum cet écosystème pour le faire se développer."

 

Adam tient à remercier tout particulièrement le Pr Erwan Poupon qui a été un enseignant captivant, un mentor bienveillant et un directeur de thèse motivant. Il remercie également le Dr Mehdi A. Beniddir pour son engagement scientifique, son travail acharné et son amitié précieuse. Ses remerciements vont également au Dr Laurent Evanno pour son encadrement et au Pr Delphine Joseph pour ses conseils avisés. Par ailleurs, Karine Leblanc a été d’une aide considérable au cours de son doctorat et il la remercie ici chaleureusement. Il adresse ses remerciements au Pr Cyrille Kouklovsky, au Dr Guillaume Vincent et au Dr Stellios Arseniyadis pour les collaborations entreprises avec leurs équipes. Il remercie également le LabEx LERMIT qui a financé ces travaux ainsi que le laboratoire BioCIS pour son accueil.

 

Félicitations Adam pour ce prix qui récompense ce brillant parcours !

 

En savoir plus sur la Chancellerie