Rami Béchara, lauréat 2018 du prix Régnier de la Chancellerie des Universités de Paris

De Léa Remaud

 

La Chancellerie des Universités de Paris a pour vocation de contribuer au rayonnement de la recherche des universités. A ce titre, elle distribue chaque année des prix provenant de dons et de legs consentis à l’ancienne Université de Paris, afin de soutenir le fonctionnement de laboratoires universitaires et les travaux de jeunes chercheurs dans toutes les disciplines. Ces prix récompensent l’excellence de la valeur universitaire et scientifique d’une thèse de doctorat soutenue au cours de l’année civile précédant l’année d’attribution.

Cette année, Rami Béchara, ancien thésard à la Faculté de Pharmacie sous la direction de Marc Pallardy et Hayat Azouri, a reçu le Prix Régnier de la Chancellerie.

Rami a été récompensé pour son sujet de thèse sur "L'étude de la coopération entre les cellules dendritiques et les lymphocytes T dans les allergies aux produits chimiques et aux médicaments".

Les allergies constituent un problème majeur de santé publique. Notre objectif est de mieux comprendre les mécanismes des allergies induites par les produits chimiques et les médicaments, en prenant comme exemple les métaux et la ben2ylpénicilline (BP) et en étudiant l'interaction entre les cellules dendr1tiques (DC) et les lymphocytes T (Ll). Nous montrons que le nickel est capable d'induire une polarisation Th17 qui est détectée chez les patients allergiques et ceci grâce à la production d'IL-23, par les DC, régulée par les voies du TLR4, Jak-STAT et NFIL-3.
D'autre part, nous avons mis en évidence l'existence d'un répertoire de LT naifs spécifiques du nickel ou BP.

Notre travail contribue à une meilleure compréhension des mécanismes des réactions allergiques d'une part, en montrant la fine régulation des cytokines pro-in­flammatoires dans les DC (signal adjuvant) et d'autre part en élucidant les mécanismes de l'immunisation contre les molécules allergisantes (signal antigénique).


"Je tiens à remercier les équipes qui m'ont accueilli à l'Université Paris-Sud et à l'Université Saint-Joseph ainsi que nos collabo­rateurs. Plus particulièrement, je tiens à remercier le professeur Marc Pallardy pour son exemplanté et sa rigueur intellectuelle ainsi que le professeur Hayat Azouri pour ses conseils bienveillants qui ont permis le bon déroulement de cette thèse."


Félicitations Rami pour ce prix qui récompensent des travaux novateurs !

En savoir plus sur la Chancellerie des Universités de Paris