Quand les macrophages battent la mesure...

De Life Sciences UPSaclay

Les macrophages résidents tissulaires ou ceux qui ont pour origine des monocytes circulants régulent l’homéostasie cardiaque en conditions physiologiques mais aussi pathologiques. La présence de macrophages résidents au sein du nœud auriculo-ventriculaire distal a été révélée par des études récentes réalisées chez la souris et chez l’homme.

 

Ces macrophages expriment la connexine-43, une protéine de jonction intercellulaire, et augmentent la conduction auriculo-ventriculaire en accélérant la repolarisation des cardiomyocytes interconnectés. La compréhension fine et exhaustive du rôle de ces macrophages dans la conduction électrique cardiaque pourrait conduire à de nouvelles approches thérapeutiques reposant sur la modulation des fonctions macrophagiques dans le cœur arythmique.

 

Cette étude menée au sein de l'UMR-S 1180 (INSERM/UPSud, Faculté de Pharmacie de Châtenay-Malabry) a été publié par Jean-Sébastien Silvestre et Grégoire Vandecasteele (responsable d'équipe) dans la revue dans Médecine & Sciences 

 

Lire l'article

Contact : gregoire.vandecasteele @ u-psud.fr