Synthèse totale d’une molécule cytotoxique aux vertus anticancéreuses

From Life Sciences Université Paris-Saclay

 

Le monde végétal inspire constamment la chimie, mais comment faire lorsqu’une plante d’intérêt ne vit en symbiose que dans un seul endroit reculé ?

 

 


L’algue Amphidinium cohabite ainsi avec une bactérie uniquement dans la baie japonaise d’Okinawa, où ils produisent une famille de molécules cytotoxiques pouvant servir en chimiothérapie anticancéreuse : les amphidinolides.


Des chercheurs du laboratoire BioCIS (CNRS/Université Paris-Sud/Université Paris-Saclay - Faculté de Pharmacie, Châtenay-Malabry) se sont intéressés à cette algue et sont parvenus, en vingt-trois étapes, à synthétiser totalement l’amphidinolide F.

 

Ces travaux sont publiés dans Organic Letters.

Lire l'article

Contacts: laurent.ferrie @ u-psud.fr ou bruno.figadere @ u-psud.fr